Âge de glace

Une période glaciaire est une période de réduction à long terme de température de la surface et de l’atmosphère terrestre, résultant dans la présence de l’expansion continental, des calottes glaciaire et des glaciers alpins. Au cours d’un âge glaciaire à long terme, des impulsions individuelles de climat froid sont appelées “période glaciaire ” ( ou alternativement  “glaciales” ou “ glaciations” ou familièrement “ âge de glace) et des périodes chaudes intermittente sont appelées “interglaciaire ”. Dans la terminologie de la glaciologie, l’âge de glace implique la présence de vaste inlandsis dans l’hémisphère nord et sud. Selon cette définition, nous sommes dans la période interglaciaire, l’Holocène de l’âge de glace. L’âge de glace a commencé il y a 2.6 millions d’années au début de l’époque du Pléistocène car les calottes glaciaire du Groenland, L’Arctique et de l’Antarctique existent toujours.

Preuve de l'âge glaciaires

Il existe trois principaux types de preuves pour les âges glaciaires : Géologique, Chimique et paléontologique.

 

Les preuves Géologique de l’âge glaciaire se présentent sous différentes  formes, notamment le décollement et le grattage des roches, les moraines glaciaires,  les drumlins, la couple des vallées, le dépôt de till et ou de tillites et d'erratiques glaciaire. Les glaciations successives ont tendance à fausser et d'effacer les preuves géologique ce qui rend leur interprétation difficile. De plus, cette preuve était difficile à dater exactement. Les premières théories supposaient que les glaciaux étaient court comparé aux long interglaciaires. L’avènement des sédiments et des carottes glaciaires ont révélés la véritable situation : les glaciaux sont longs et les interglaciaires sont courts, il a fallu un certains temps pour que la théorie récente soit élaborée.




 

Les preuves Chimique consistent principalement à des variations des rapports isotopiques dans les fossiles présents dans les sédiments et les roches sédimentaires et les carottes des sédiments océaniques. Pour les périodes glaciaires les plus récentes, les carottes glaciaires fournissent des approximations climatiques à partir de leur glace, et des échantillons atmosphérique de bulles d’air incluse. Parce que l’eau contient des isotopes plus lourds ayant une chaleur d’évaporation plus élevés, sa proportion diminue lorsque les conditions sont plus froides. Cela permet de créer un enregistrement de la température. Cependant, cette preuve peut être confondu par d’autres facteurs enregistrés par les ratios d’isotopes.

Les preuves Paléontologique consistent à des changement dans la répartition géographique des fossiles. Durant la période glaciaire les organismes adaptés au froid se propagent dans les basses latitudes et les organismes qui préfèrent les conditions chaudes disparaissent ou s’enfoncent dans les basses latitudes. Cette preuve est également difficile d’interpréter à cause qu’ils nécessitent des séquences de sédiments couvrant une longue période, un large éventail de latitude et qui sont facilement corrélées. Des organismes antiques qui ont survécu pendant plusieurs millions d’années sans aucun changement dont de préférence la température sont facilement diagnostiquées et (3)la découverte des fossiles pertinentes. Malgré les difficultés, les analyses des carottes glaciaires et les carottes sédimentaires océanique ont révélé des périodes glaciaires et interglaciaires au cours des dernières années millions d’années. Celles-ci confirment aussi le lien entre les périodes glaciaire et les phénomène de croûte continentale tels que les moraines glaciaires, les drumlins et les erratiques glaciaire. Par conséquent les phénomènes de la croûte continentale sont acceptées comme une bonne preuve des périodes glaciaires antérieurs quand ils se rencontrent dans des couches créées beaucoup plus tôt que la plage de temps pour laquelle des carottes de glace et des carottes de sédiments océaniques sont disponibles.
 

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon

Telephones:

003223420257 / 0032489339177 / E: afiip1971@gmail.com

Address: Jules Bordetlaan 160. 161140 Evere Brussels, Belgium